Entete szc 01jpg 1

Zen et dépression

Quête de sens

Comme il y a plus de 2500 ans, pour le Bouddha historique, maladie, vieillesse, perte, séparation, deuil et les souffrances qui en découlent suscitent en nous un questionnement sur le sens de la vie, de notre vie.

Ne reposant plus comme il y a peu sur des valeurs traditionnelles et religieuses, notre civilisation est en quête d'une idéologie apte à la sortir de l'ornière. Le libéralisme outrancié et l'esprit de profit pour le profit nous conduisant trop souvent à l'opposé de nos aspirations les plus élevées.

Le résultat est un découragement sans bornes qui conduit les plus fragiles  d'entre-nous - et particulièrement les jeunes générations  - vers la dépression (en constante augmentation supplantant la folie classique comme première maladie psychiatrique).

Il y a vingt cinq siècles en Inde un homme, Shakyamuni, reçut le même choc face à l'absurdité apparente de l'existence humaine, mais il ne se dirigea pas vers les croyances indiennes traditionnelles, qui conféraient la clef du salut uniquement à certaines castes et pas à l'ensemble de la population ... Après de multiples pratiques ascétiques qui le menèrent aux portes de la mort il entreprit finalement  une profonde méditation qui déclencha en lui l'éveil.

Il obtint alors clairement, profondément, intimement, toutes les réponses à ses questions et fut libéré de la souffrance.

Après quelques hésitations, il décida de transmettre cette expérience à d'autres ... C'est ainsi que naquit le bouddhisme.

L'universalité de ce questionnement explique l'intérêt actuel pour le bouddhisme et plus précisément pour la méditation. Sunyata zen Conseil se propose de vous faire découvrir cette pratique à travers des séances individuelles ou collectives de méditation zazen  (ou méditation de pleine conscience). Si vous êtes un professionnel de la santé (ce que je ne suis pas*), je serai heureux de collaborer avec vous tant je suis sûr que la pratique régulière de l'assise silencieuse peut être un formidable outil (complémentaire) pour recouvrir ... un sens à sa vie.

 

 

 

zenconseil@aol.com

 

*La pratique zazen n'est en aucun cas une technique de "bien-être" et ne se substitue pas à un traitement médical approprié. De plus, par expérience, il faut un "minimum" d'équilibre (mental et émotionnel) ainsi qu'une certaine énergie (corps) pour entreprendre un tel chemin. Pour preuve, le Bouddha historique lui-même qui décrivit sa voie comme étant médiane après avoir écouté les conseils d'un professeur de musique à son jeune élève : "Si la corde est trop tendue, elle casse. Si elle ne l'est pas assez, aucun son harmonieux ne sortira de ton instrument".

 

 

 

 

 

Sous-pages :

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil