Entete szc 01jpg 1

Véritable liberté

Suivant notre pratique, nous disons ; « faire un pas à l’est, revient à faire un pas à l’ouest ». Ceci est la liberté de l'être humain. Ordinairement si nous parcourons cent mètres à l’est, c’est l’opposé de faire cent mètres à l’ouest, mais s’il nous est possible de marcher vers l’est, cela signifie qu’il nous est également possible de marcher vers l’ouest. Ceci est la véritable liberté!

Ainsi nous sommes toujours au centre d’une direction à prendre, où d’une situation … quelle qu’elle soit. Au centre d'un choix.

Sans cette liberté fondamentale, nous ne pourrions porter réellement attention à que nous faisons. Et si notre activité quotidienne baigne constamment dans la dualité, c’est parce que nous restons attaché à la pensée de devoir aller soit vers l’est soit, vers l’ouest … Comprenez-vous ? Tant que nous sommes pris dans la dichotomie d’une situation, nous ne pouvons atteindre la vraie liberté. Nous ne pouvons réellement entrer en nous-même.

L’attention ne consiste pas à s’efforcer d’observer un objet quel qu'il soit. Si vous essayez de fixer un point particulier pendant za zen, vous en aurez assez au bout de quelques minutes. Essayez donc de suivre la trotteuse de votre montre ne serait-ce que soixante secondes. Ceci n’est pas la véritable attention.

Attention signifie pour nous Présence Vigilante, Bienveillance, Liberté Absolue, Ouverture, Etat d’Être Essentiel … Notre effort devrait donc ne se diriger vers rien. Ne s'attacher à aucune direction, à aucune situation, aucun être … Le fameux "ni amour, ni haine" du zen.

Dans la pratique de za zen, nous demandons de porter simplement notre attention sur la posture, sur la respiration et sur notre état d'esprit. Mais l’unique moyen de maintenir cette attention là, c’est de nous oublier complètement, d’oublier corps et esprit … D’être simplement assis et de ressentir sa respiration, d’être sa respiration.

Si vous vous concentrez sur votre respiration, vous vous oubliez ; et si vous vous oubliez, vous vous concentrez sur votre respiration …. Nul ne sait lequel vient en premier, donc inutile de faire des efforts désespérés. Faire sans prise de tête ce que nous pouvons, instant après instant, pas après pas …

Si vous poursuivez cette pratique régulièrement, vous ferez finalement l’expérience de la véritable existence, de la liberté absolue qui vient de sunyata, la vacuité.

méditation Attention non-attachement

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil