Entete szc 01jpg 1

MyoRei (l'attachement)

L’attachement est-il cause de souffrance ?

 

Il nous faut bien, un jour, prendre le temps de réfléchir à cette importante question. En lieu et place de l’attachement, n’est-il pas préférable de cultiver cette sorte d’amour qui est le trait d’union entre deux individualités distinctes. L’amour humain est fait de tendresse, de bienveillance et de sollicitude …

Peut-être pensez-vous inconcevable que nous puissions aimer sans s’attacher ? Est-ce parce que vous entendez à travers le mot « amour » un état émotionnel dans lequel il y a besoin de posséder ?

L’amour est un état de communion avec vous-même (surtout) et les autres, sans division, ni distinction d’aucune sorte : avec l’amour  nous respirons la quiétude. Durant zazen nous sommes étrangement seul. Seul avec nous même. j’entends par là qu’on ne se laisse dissiper par rien, qu’on ne s’attache à rien. Par l'immobilité et le silence de la posture, j'établis en moi sérénité et calme et mon esprit est complètement là, déployé, disponible, ouvert. Le fait de savoir que s’agripper aux choses, comme un enfant aux jupes de sa mère est à l’origine de tous les maux n’est pas suffisant pour éliminer l’attachement, parce que connaître ce n’est pas être.

Un jour Bouddha a dit :

« De même que le lotus naît et grandit en eau trouble, et se tient au-dessus d’elle, non-souillé, de même le Tathagata croît dans le monde qui ne peut le souiller ».

Peut être direz-vous : « Mais je ne suis pas le Bouddha et donc je ne peux éviter d’être souillé. J’évolue en ce monde et ne peux m’en détacher ».

Ainsi s’exprime le « moi ». Que signifie Tathagata ? Ce mot évoque le Bouddha historique mais aussi  tous ceux qui ont atteint la Vérité. Tatha signifie « vérité » et agata « être arrivé ».

Pour accéder à l'expérience, nul besoin de se retirer dans un monastère  loin du monde et ce n’est pas parce que l’attachement procède d’une vision erronée qu’il nous faut le haïr. Observez le plutôt avec patience et bienveillance. Pour comprendre la cause de l’attachement, il nous faut d'abord observer le "mécanisme" de sa formation. Quand il y a attention résolue, il y a obligatoirement claire compréhension.

Certains doutent de la possibilité d’existence d’une connaissance parfaite, intuitive, immédiate et surtout globale, pensant que son accomplissement exige une tâche trop colossale et l’idée même d’y travailler leur apparaît comme une impossible aventure.

Savez-vous ce qu’est le bonheur absolu ?

Quand vous parlez, agissez ou écoutez, quand vous prenez du plaisir dans les choses matérielles, comment votre esprit réagit-il ?

Etes-vous dans un tel oubli de vous-même que vous ne savez même pas comment le plaisir opère en vous ni quelles sont vos réactions à son égard ? Observez donc ces "mécanismes" et vous obtiendrez la connaissance libératrice.

Sans trop d’efforts.

Si vraiment vous souhaitez plus de liberté il vous faut être pleinement attentif à votre vie, comprendre ce qu'il s’y passe réellement… là, tout de suite, à cet instant çi.

Comment ?

C’est que vous propose d’expérimenter la pratique zen ...

Dans le détachement réside l’amour le plus pur.                                     

zen méditation amour non-attachement

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil