Entete szc 01jpg 1

Les femmes et le zen - part I

Dans son ouvrage Rencontres avec des femmes remarquables, Martine Batchelor évoque le statut des nonnes dans le bouddhisme sous forme du résumé suivant :

Les nonnes coréennes sont les égales des moines à 90%,

les nonnes japonaises à 60%,

les Taïwanaises à 85%,

les Thaïlandaises à 15%,

les Tibétaines à 45%.

nonne-thai-1.jpegEn Thaïlande, les femmes peuvent bien évidemment consacrer leur vie durant au bouddhisme. Le crâne rasé, vêtues de blanc, elles vivent dans les communs des monastères se chargeant de divers travaux. Ces religieuses sont de pieuses laïques et non des moniales. Autrefois, elles pouvaient partager la vie monastique : le Recueil des 227 règles comporte de nombreuses dispositions traitant de la conduite à tenir par les moines à l'égard de leurs consoeurs.

Selon les conceptions thaï, c'est par le karma (le bilan de ses vies antérieures) qu'une femme se trouve être née dans cette condition vécue comme inférieure. Par une vie dévouée à sa foi bouddhique, il lui revient de mériter de renaître, lors d'une prochaine existence, dans la condition masculine qui lui permettra alors de s'engager pleinement sur les pas du Bouddha ...

little-nun-1.jpgDans les années quatre-vingt, aux Etats-Unis, une nonne occidentale de la tradition du Théravada, Dhammadina vivait aux cotés de son maitre birman, avec une communauté exclusivement masculine, faute d'une communauté de nonnes à laquelle se joindre. Bien évidemment elle était tenue de respecter de lourdes et strictes règles. Voici un extrait de son témoignage (son ouvrage - Turning the wheel) :

"L'autre jour, Taungpulu Sayadaw décida de faire une petite réunion de questions/réponses sur le Dharma, comme personne d'autre n'était encore arrivée, je m'assis devant. Au fur et à mesure que les moines temporaires arrivaient, il me fit signe de me reculer, indiquant que les moines devaient avoir les premières place. Bien que je sois plus détachée de ce genre de situation que par le passé, il y a toujours en moi une blessure que je n'ai pas réussi à guérir. Au quotidien, j'ai rarement des problèmes avec les moines (99% sont birmans).

Notre relation est de personne à personne, de moines à nonne, de yogis à yogi. Le célibat supprime beaucoup de toutes ces histoires habituelles homme-femme. Personne ne montre de condescendance à mon égard. ils me traitent avec le même respect que celui que je leur montre. Ces conventions profondément sexistes semblent parfois transparentes et sans signification, et parfois elles peuvent être très pénibles à supporter.

Quand je vois les moines se préparer pour une ordination, il y a beaucoup d'attente et d'excitation. c'est l'initiation à l'ordre sacré, l'ordre des moines bouddhistes vieux de 2500 ans. Ils portent le même style de vêtement et obéissent aux mêmes règles. Je vois les moines rassemblant le nécessaire pour le nouveau moine, le bol, les trois pièces du vêtement, je vois que ce sont les symboles de sa vie, de l'ancienne vie sanctifiée. On ressent quelque chose de profond, un respect de soi, et de l'inspiration sur le visage de ceux qui ont préparé les postulants. Et les membres de la sangha s'asseoient ensemble avec Taungpulu Sayadaw, ils sont avec lui, ils sont du même bord.

Quand je mets de coté mes opinions et les critiques et que je regarde objectivement ce qui se passe, je vois que je suis tout à fait désavantagée. J'ai la robe, mais pas LA ROBE, je suis les préceptes, mais je n'ai pas été ORDONNÉE. Je suis dans l'entourage, mais je ne fais pas partie du "club", c'est tellement évident ..."

Source : Site Bouddhisme au féminin 

Les femmes et le zen part II

Les femmes ne peuvent s'éveiller

One night in Bangkok

zen bodhisattva bouddhisme ORIENT Thailande theravada

Commentaires (1)

1. Désirée (site web) 15/06/2012

Et en France?

La condition féminine inférieure. :o/

Tu sais quoi? Je rêve d'une voie spirituelle où les femmes seraient VRAIMENT les égales et les soeurs des hommes. Où nous serions tous simplement humains sans distinction de sexe. Une voie à inventer pour demain.

Par contre pourquoi ce choix de musique? C'est curieux. Mais ceci dit ça me plait.Un homme qui dit qu'il est né pour aimer sa femme ou les femmes, c'est plutôt sympathique ^^

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil