Entete szc 01jpg 1

La Porte sans porte

Selon Maître  Hyakujo E K A Ï 

« Le zen n’a pas de porte, le but des mots du Bouddha est d’éclairer les autres, c’est pourquoi il convient que le zen soit sans porte. Si l’on s’attache à ce qu’on dit les autres ou si l’on tente de comprendre par l’explication, on est comme l’imbécile qui pense pouvoir décrocher la lune avec un bâton, ou qui veut soulager son pied qui le démange en grattant sa chaussure ».

ouverture.jpg

Hyakujo EKAÏ

Qu'est-ce que le zen ?

méditation Silence rencontre sourire

Commentaires (3)

1. Désirée (site web) 16/10/2012

C'est parce que l'égo n'est probablement pas totalement mauvais. On a sans doute tendance à ne voir que ses mauvais côtés, sa voracité. Même si pour le coup je suis plus en accord avec la vision du zen d'un amoindrissement de l'ego, moins sa "destruction". Ce qui m'étonne une fois de plus c'est d'arriver jusqu'à toi par mes chemins détournés, parce que ce "quelque chose qui ne demande rien et qui est juste là" je peux parfaitement m'y coupler, il me suffit de faire deux secondes de silence pour me mettre dans un état harmonique de paix totale. C'est peut-être cette faculté qui me permet aussi de ne pas sombrer quand ce monde qui est une agression permanente pour moi, une tristesse absolue, devient trop pesant.

2. sunyatazenconseil (site web) 15/10/2012

Seul l'individu compte ... Quel qu'il soit, quel qu'il croit être (ou ne pas être), c'est un peu antinomique avec la notion d'ego que le zen se propose de " détruire", l'égo est important, l'égo n'est pas l'ennemi : un ego puissant (strong) donne un puissant satori disait Deshimaru. C'est difficile à comprendre. L'égo est à la fois notre grandeur ET notre déchéance.
L'engagement qui en résulte est un pur acte d'amour, sans calcul, sans attente, sans rien, ... C'est là, ça ne "bouge" pas, ça n'exige rien de vous, c'est juste là pour vous et cela n'a aucune autre espèce de considération. C'est là.

3. Désirée 15/10/2012

L'absence de porte implique t'elle qu'il n'y a pas non plus de hiérarchie? Que tous peuvent pratiquer quel que soit son niveau social ou intellectuel, que seul son engagement compte? En gros dans l'évangile de Thomas il est question de se faire "capax dei", si on retire la notion de déité, il est là encore question d'engagement personnel, actif.

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil