Entete szc 01jpg 1

Soyez votre propre flambeau!

Les paroles de ce sutra que je viens de lire ;

     - Si je vous dis qu'elles sont du Bienheureux lui-même, vous les considérez comme merveilleuses et vous voilà emplis d'acceptation et de vénération.

     - Si je vous dit qu'elles sont de Bodhidharma ou d'un grand patriarche, vous voilà emplis de respect et d'admiration.

     - Si je vous dis qu'elles sont du tenzo*, vous ne savez plus trop ce qu'il faut en penser et vous voilà emplis de doute.

     - Si je vous dis qu'elles viennent d'un moine inconnu, vous éclatez de rire pensant que je viens de vous jouer un tour.

Ainsi ce qui compte pour vous, ce n'est pas la vérité que véhiculent ces paroles, mais seulement l'importance qu'il convient de leur accorder suivant la notoriété de celui à qui on les attribue.Vous êtes incapables de voir par vous-mêmes mais seulement selon ce qu'il convient d'éprouver et de penser d'après l'opinion de ceux que vous avez placés au-dessus de vos têtes.Vous êtes toujours à vouloir ajouter aux choses, jusqu'à les altérer, et les falsifier. C'est pour cela que vous êtes impuissants à voir l'Esprit Originel sans référence à qui ou quoi que ce soit.

     - Crânes tondus (il s'adresse à des moines), vous n'êtes que de fiéffés idiots. Votre cas est désespéré.

Et le vieuxTcheng quitta la pièce

*tenzo : responsable de la cuisine 

"Les propos du vieux Tcheng" Maître t'chan pour le xx°siècle

bouddha chine

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil