Entete szc 01jpg 1

Confusion

Le Maître des Filets caresse sa barbe effilée, jette un oeil malicieux à Li Meï puis se tournant vers l'assistance dit :

La brindille qui brûle la forêt démarre avec une petite flamme, le fleuve qui creuse la montagne s'écoule goutte après goutte. Un maigre filet d’eau peut-être stoppé par beaucoup de terre, mais lorsqu’il y a trop d’eau cela peut déraciner les arbres, emporter des rochers, et des collines entières.

Un petit feu peut être éteint par une tasse d’eau, mais lorsque le feu est important il brûle des villages, des forêts et même de gigantesques cités ...

Est-ce différent avec l’eau de l’affection et de l’attachement et le feu de la malice et du ressentiment ?

Quand les anciens contrôlaient leurs esprits, ils arrêtaient leurs pensées avant qu’elles ne gonflent, stoppaient leurs sentiments avant qu’ils ne les emportent. Par conséquent l’énergie qu’ils utilisaient était très petite alors que l’accomplissement qu’ils réalisaient était très grand.

Lorsque les sentiments et la nature se confondent l’un l’autre, que l’amour et la haine se mélangent et entrent en conflit, alors en nous-mêmes cela fait du mal à notre vie, et dans la relation avec les autres cela nuit à leur être profond.

Combien grand alors, est le péril.

non-attachement Attention chine

Commentaires (2)

1. Sunyata (site web) 01/06/2011

Au-delà des maux, au-delà du par-delà, petit, dépouillé, mais pourtant "au centre" de tout ...

Merci Ada.

2. Adamante (site web) 01/06/2011

Un beau texte à méditer.
Il ne faudrait pas craindre d'ouvrir son cœur à la douleur, de l'offrir, de s'abandonner et de se sentir alors si petit, si dépouillé de tout que cela nous submerge et nous extrait de nos rancœurs, en nous mettant au sein d'un océan de paix.
Ils sont importants ces textes, car ils parlent au-delà des mots. Merci mon ami.

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil