Entete szc 01jpg 1

Vous

 Vous 

lac-hiver-pins.jpgAu sein de l'immobilité silencieuse
Quand tranquillement les mots sont délaissés
A vous,
Se révèle l'incroyable évidence.
Alors,
En conscience le temps se fond
En éternité.
De cette expérience découle toute vie.
Singulière réalité
Qui procède de l'entendement mûri
Cet enchantement est pure bénédiction.
Comme le halo de lune en hiver,
Une rivière d'étoiles dans le firmament,
La neige couvrant les pins
Et les nuages coiffant les montagnes,
Dans les ténèbres Cela reste éblouissant.
Dans l'obscurité la plus sombre,
Cela rayonne sans cesse.
Semblable à l'ivresse du héron
Volant dans un ciel sans limite.
Semblable à l'eau paisible et claire
D'un lac profond et mystérieux,
L'éternité enfin se résout à l'inutilité.
Plus rien ne se distingue.
Dans cet entendement tout effort est abandonné.
Où peut bien résider Cela ?
Dans la transmutation si subtile
Qui bouscule la raison
Et heurte nos convictions et habitudes ;
La Voie.
La Pure Voie de l'Illumination Silencieuse.
Essence et cœur de l'infiniment
Vous.kisschildrenlove.jpgD'après Wanshi Shogaku

quiétude réalité Silence rencontre amour

Commentaires (3)

1. Elodie Belllule (site web) 09/02/2012

La voie de l'intérieur, la voie de la sagesse. MERCI et merci à adamante de m'avoir menée ici.

2. sunyata 22/01/2012

Il existe un temps propice aux "feuilles" (nombreuses), un autre où le vent et le froid les mettent à rude épreuve ... Alors seules les plus vaillantes (chanceuses?) résistent.
Mais en définitive au printemps (absolument) tout re-naît de nouveau. ;o)

Deshimaru disait : si vous ne voulez pas nommer cette Voie "le zen", dites "la vie".

C'est pareil.
(Ainsi nul n'est exclu, nul n'est écarté ... et tous s'accordent)

ps : En fait je t'ai (déjà) trouvée.

3. Désirée 22/01/2012

"les mots délaissés" Pour te dire le fond de ma pensée j'ai toujours trouvé qu'il y a bien trop de mots dans le zen. Trop de "maîtres" qui parlent.Ce n'est que mon avis bien sûr. Mais tu vois ça fait trop de feuillage autour de l'arbre, cela empêche de voir l'essentiel. L"illumination silencieuse. Voilà une expression qui collerait plutôt bien au sentiment océanique, ce bien-être que l'on ressent, cette lumière même dans l'obscurité. L'être humain a des capacités largement insoupçonnées et plus encore, niées. Comme si elles relevaient de la folie, de la bêtise, de la croyance. Or, cela n'a rien à voir avec une croyance, ç'en est même tout le contraire, c'est un état naturel, une voie à retrouver en chacun de nous.

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil