Entete szc 01jpg 1

Fleur d'âge, fleur du Bouddha, udumbara

Eyes of love 1

Les coquelicots c'est mes copains

Alors tu me donnes tes coquelicots

Et tes pensées c'est mon destin

Alors tu penses et tout va bien

La fleur des champs se donne des airs

Alors tu prends la clef des champs

Pour t'en aller dans le désert

De cet amour qui va tremblant

Les mots d'amour c'est comme les fleurs

Ça ne s'épelle qu'une fois

Je t'aime ici je t'aime ailleurs

Je vous aime toutes à la fois

Dans ton jardin j'ai tout cueilli

Il ne reste rien pour nous deux

Qu'un peu de soleil de ta vie

Qu'un peu de neige à mes cheveux

Flamme

Et toi tu es belle comme la nuit

Et ta violette c'est l'amour

Moi qui te viole à la folie

Cette folie qui dure un temps

Comme le temps des Immortelles

Dans l'éternité de l'instant

Qui te prolonge et qui t'appelle

Les mots d'amour c'est comme les fleurs

Ça ne se cueille qu'une fois

Je t'aime un peu de tout mon coeur

Et je m'effeuille entre tes doigts

Dans mon jardin tout est coupé

Il ne reste rien pour demain

Qu'un peu de ma joie en allée

Dans ta bruyère de satin

Women flowers

La fleur de l'âge

C'est l'avenir qui meurt à l'aube

Quand tu oublies que je t'oublie

C'est un éclair dans ta corolle

Dans le plein de la nuit

Lorsque tu me racoles

 

COMME UN SOLEIL QUI RACOLE DES OMBRES

Buddha is coming

Dans la tradition du zen, on relate la première transmission qui eut lieu entre le Bouddha et son disciple Mahakashyapa sur le mont des vautours. Selon le Lankavatara sutra ce dernier fût le seul à comprendre l'essence de l'enseignement du Bienheureux qui se contenta ce jour là,  de simplement faire tourner entre ses doigts une fleur udumbara. Sans dire mot, avec un léger sourire énigmatique ...

Mahakashyapa répondit à l'identique par un sourire qui manifesta sa profonde compréhension et que le Bouddha reconnut alors. Cet échange silencieux marque dans le zen le sceau de la transmission du Dharma directement de coeur à coeur, d'esprit à esprit, I shin den shin ...

Selon les écritures Bouddhistes, le mot sanskrit "udumbara" signifie "présage venant du ciel." Le volume 8 des écritures bouddhistes  dit ceci : "Udumbara est le produit de phénomènes inquiétants et supra naturels ; il s’agit d’une fleur céleste qui n’existe pas dans le monde profane. Si un Bouddha apparaît dans le monde humain, ces fleurs se manifesteront de par leur grande vertu en signe de grandes bénédictions."

Ainsi, en se basant sur ces écritures, la floraison des fleurs d’udumbara signale que le Roi Sacré Qui Tourne la Roue est présent dans le monde. Une légende dit que la fleur d’udumbara fleurit tous les trois millénaires et qu’elle appartient au ciel. Dans les écritures bouddhistes de la dynastie Tang (IXème siècle), il est raconté que sa floraison sur la terre des hommes annonce la venue du Bouddha réincarné.

Est-ce-à dire  que le Bouddha historique a prédit il y a bien longtemps le céleste secret  (perçu seulement par Mahakashyapa) selon lequel les fleurs d’udumbara  annonceraient la venue du Sauveur de tous les êtres ?

 

Quelle étrange perspective que d'admirer l’extrême fragilité de cette fleur mythique et le prodigieux  message qu'elle véhicule  pour  l'humanité. Elle est si mystérieuse et rare, une tige plus fine qu’un cheveu humain, quelques millimètres de haut et à l’extrémité un pétale d’une  délicatesse extrême que l’on devine plus qu’on ne le voit ...

 

 

bouddha Silence udumbara

Commentaires (2)

1. sunyatazenconseil (site web) 18/03/2015

Merci pour l'info Aline.

:o)))

2. Aline 18/03/2015

Bonjour,
Les fleurs d'udumbara aujourd'hui fleurissent un peu partout dans le monde depuis déjà quelques années. Etes-vous au courant?
Cela veut dire alors que le Sauveur de tous les êtres est effectivement déjà arrivé.

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil