Entete szc 01jpg 1

Ami ...

Elle me dit

 Un soir, en souriant

Ami

Pourquoi contemplez-vous sans cesse

Le jour qui fuit

Ou l'ombre qui s'abaisse

Ou l'astre d'or qui monte à l'orient ?

Que font là-haut vos yeux ?

Je les réclame.

Quittez ce ciel et regardez donc mon âme !

Dans les cieux

Où vous vous plaisez

Où vos regards démesurés vont lire

Qu'apprendrez-vous qui vaille mon sourire ?

Qu'apprendras-tu qui vaille nos baisers ?

Oh ! de mon coeur lève le délicat voile.

Si tu savais comme il est plein d'étoiles !

 Que de soleils !

Vois-tu, quand nous aimons

Tout est en nous un radieux spectacle.

Le dévouement, rayonnant sur l'obstacle

Vaut bien Vénus qui brille sur les monts.

Le vaste azur n'est rien, je te l'atteste

Le ciel que j'ai dans l'âme est plus céleste !

 C'est beau de voir un astre s'enflammer

Le monde est plein de merveilleuses choses.

Douce est l'aurore et douces sont les roses.

Rien n'est si doux que le charme d'aimer !

La clarté vraie et la meilleure flamme

C'est le rayon qui va de l'âme à l'âme !

 L'amour vaut mieux, au fond des gouffres frais

Que ces soleils qu'on ignore et qu'on nomme.

Dieu mit

Sachant ce qui convient à l'homme

Le ciel bien loin et la femme tout près.

Il dit à ceux qui scrutent l'azur sombre

"Vivez ! aimez !

 Le reste, c'est mon ombre !"

 Aimons ! c'est assez.

Et Dieu le veut ainsi.

Laisse ton ciel que de froids rayons dorent !

Tu trouveras, dans deux yeux qui t'adorent

Plus de beauté

Plus de lumière aussi !

Aimer

C'est voir, sentir, rêver, comprendre.

L'esprit plus grand s'ajoute au coeur plus tendre.

                                                                                                                                                 V. Hugo 

voyage rencontre amour ocean

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil