Entete szc 01jpg 1

L'esprit authentique du KENDO

Cet extrait est la traduction d’une lecture faite par Morishima Tateo senseï en Décembre 2007.

  Cette conférence destinée aux sensei gradés de kendo avait pour thème

L’état du kendo moderne, et ce qui peut être fait pour le changer”.

kendo-garde-2.jpg

"Durant l’ère Bakamatsu, il y avait un kenshi renommé appelé Shirai Toru. Il ouvrit un dojo à l’âge de 28 ans et enseigna à plus de 300 étudiants, mais malgré cela, il ne délaissa pas son propre kendo. A cette période, il y avait beaucoup de très bons pratiquants jusqu’à l’âge de 40 ans environ. Après 40 ans, cependant, ils s’affaiblissaient et ne devenaient plus que l’ombre d’eux-mêmes.

Shirai se demanda à quoi était dûe cette chute de niveau et craignit que cela ne lui arrive. Il quitta son dojo et ses 300 étudiants, pour retourner dans sa ville natale d’EDO. Il fit appel à son sensei Terada Goroemon.

Terada Goroemon n’utilisait pas de shinaï pour s’entrainer mais un bokuto (bokken, sabre en bois). Il était également un prêtre bouddhiste zen et Shirai pratiqua zazen avec lui. Il suivit les instructions de Terada et étudia le recueillement assis qui conduit à l'introspection profonde de son propre coeur. Après avoir fait du mieux qu’il pouvait, il est devenu un fameux bretteur à tel point que son maître ne parvenait plus à le prendre en défaut.

Mudra.jpg

Mochida Seiji a dit :

Lorsque vous arrivez à 70 ans, tout votre corps devient faible. À ce moment, je me suis concentré sur le maintien de mon esprit impassible. Si votre esprit reste impassible face à l’esprit de votre adversaire, celui-ci se reflète en vous. J’ai travaillé alors pour rendre mon esprit calme et impassible.


kendo-garde.jpegJe crois que Mochida sensei ne s’est pas soudainement mis au travail lorsqu’il avait 70 ans, mais bien avant. Techniquement, il a toujours été un redoutable bretteur, mais en plus, il a travaillé à polir son esprit. C’est ainsi qu’il est devenu un kenshi aussi célèbre et considéré comme sans rival.

Si votre esprit est tranquille, toute tentative de mouvement de votre adversaire sera reflété ….  Je me souviens avoir été face à sensei Mochida et pensé comme au ralenti ; “Je me demande si je peux gagner …. peut-être je vais perdre … ”.

Avant même que le duel ne soit joué, combien de fois ai-je été vaincu par sensei Mochida !?!?!

J’étais probablement 2 ou 3 fois plus fort que lui physiquement (à cause de la différence d’âge) et malgré cela invariablement battu par “ce vieil homme!”

Bien sûr, c’était une erreur de penser comme ça. L’esprit de Mochida sensei était devenu un miroir parfait - si vous pensiez l’attaquer, votre pensée se reflétait dans son coeur et en un instant c’est lui qui attaquait.

C’est parce qu’il pratiquait le kendo avec son esprit."

kendo-men.jpeg

Conscience bouddhisme japon bushi bodhisattva

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil