tchan

  • Dragon silencieux

    Dans l’ancienne province du Zhuang trois malandrins s’étant fait passer pour de prestigieux maîtres du Ch'an vivaient confortablement de la crédulité de la population.

    L’un d’eux se faisait appelé le « Dragon Silencieux », parfaitement inculte et profondément stupide, il s’en remettait toujours à ses deux compères - plus versés dans l’art des mots - pour fournir aux visiteurs des explications alambiquées sur le Tao ou sur leurs problèmes du moment.

    Ainsi, en public, n’ouvrait-il jamais la bouche. Cela impressionnait beaucoup au point que sa réputation ne faisait que grandir . Les dons affluant, les trois faux moines exultaient ...

    Lire la suite