ocean

  • La DoDo lé la (à consommer avec modération)

    Le bodhisattva Grand Être Mahâmati demanda au Bouddha :

       - Vénéré des mondes, pourriez-vous m'instruire sur l’esprit, le mental et les consciences, et les caractéristiques qui sont autant d’accès au Dharma de toutes les merveilles ?

       - Quatre raisons sont nécessaires à la naissance de la conscience visuelle. Lesquelles ? 1. Le fait de saisir (des objets « extérieurs ») et de croire à leur réalité sans comprendre qu’ils ne sont que des perceptions ; 2. la vaine habitude de s’attacher aux formes depuis des temps immémoriaux ; 3. la nature même de la conscience ; et 4. le plaisir de percevoir les formes et les couleurs dans toute leur variété.

    C’est bien pour ces quatre raisons, Mahâmati, que la conscience fondamentale produit à sa surface, comme une eau agitée, les vagues des consciences. Et il en est des autres consciences sensorielles comme de la conscience visuelle. Dans les particules et les espaces vides de chaque faculté sensorielle, la faculté visuelle et les autres consciences dérivées apparaissent subitement comme les formes dans un miroir, ou progressivement comme les vagues que le vent soulève sur l’océan : sur l’océan de l’esprit le vent des objets soulève des vagues qui se succèdent sans interruption ...

    Lire la suite