7 septembre

  • Nuit d'enfer

    J'ai avalé une fameuse gorgée de poison — Trois fois béni soit le sort qui m'est prodigué ! — Les entrailles me brûlent. La violence du venin tord mes membres, me rend difforme, me terrasse. Je meurs de soif, j'étouffe, je ne puis crier. C'est l'enfer, l'éternelle peine ! Voyez comme le feu se relève ! Je brûle comme il faut.

    Va, démon !

    ...

    Lire la suite