Entete szc 01jpg 1

Printemps, Eté, Automne, ...

Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.

Proverbe coréen

Qui n'a pas dans son enfance été le "bourreau" de bestioles plus ou moins grosses ? Et qui encore - à commencer par moi - n'en a pas éprouver quelques années plus tard de profonds remords ? C'est le cas de ce novice dans le film "Printemps, été, automne, hiver … et printemps" qui s'amuse à martyriser tour à tour un poisson, une grenouille et un serpent en les lestant d'une pierre.

 

Le moine qui s'occupe de lui - ayant assisté à toute la scène - lui attache le lendemain même, une lourde pierre dans le dos, lui ordonnant de retrouver les trois animaux afin de les libérer de leurs tourments.

 Un seul des trois ayant survécu à la terrible épreuve, les larmes du gamin seront à la mesure de son désarroi. Infini.

Dans le petit ermitage perdu au milieu d'un lac, la vie s'écoulera à l'aune de cette douloureuse expérience. Devenu adulte, il succombera au désir sensuel avec une jeune femme venue soigner un étrange mal, quittera le temple et se transformera en meurtrier par jalousie. Pour finalement bien plus tard, redonner vie à ce lieu magique après le disparition du vieux maître …

 

Ci-dessus  en extrait, cette scène "rédemptrice" consistant à porter le bouddha de la grande compassion au plus haut sommet dominant le lac, traînant  derrière soi la fameuse "pierre" que nous portons tous (plus ou moins) sur le cœur.

zen méditation Silence

Ajouter un commentaire

 © Tous droits réservés - Sunyata Zen Conseil